Archives de catégorie : Séminaires

Lieux de passage et appartenances religieuses

Le séminaire Telemmig du 20 mars 2017 (10h-12h30) à l’IMERA (2 place Le Verrier 13004 Marseille)  porte sur Lieux de passage et appartenances religieuses

Procession à la mission catholique italienne de Paris, 1962 (CIEMI)

Les migrations seront analysées à travers les dynamiques d’appartenances cultuelles, en considérant les ressorts individuels et collectifs de l’engagement, les ancrages dans les espaces traversés, investis ou impartis, ainsi que les socialisations et sociabilités générées. Si l’appartenance religieuse a pu motiver le départ, elle peut aussi être réactivée dans l’expérience migratoire, voire mise à l’épreuve des pratiques quotidennes dans les sociétés de transit et d’accueil.  Ce séminaire entend croiser les époques et les contextes, en portant l’attention sur la formalisation de l’expérience, l’inscription dans les lieux et les formes de passage que peuvent impliquer les appartenances religieuses mobilisées.

Stéphane Mourlane (AMU-CNRS-UMR 7303 TELEMMe) : Introduction

Jérémie Foa (AMU-CNRS-UMR 7303 TELEMMe) : Passages obligés – les lieux de fuite pendant les massacres du temps des guerres de Religion

Myriam Laakili (AMU-CBRS-UMR 7305 Lames) : Lieux de pratiques cultuelles et modes de socialisation des convertis à Marseille, quelles dynamiques d’appartenances

Discutant : Thomas Glesener (AMU-CNRS-UMR 7303 TELEMMe)

Bagages et objets en migrations

Qu’emporte-t-on avec soi lorsqu’on part ? Quels sont les objets que la migration déplace et que les migrants transportent ?

"Aliens entenring Ellis Island Station", Annual report of the Commissioner-General of Immigration to the Secretary of Commerce and Labor for the fiscal year ended 1903
« Aliens entenring Ellis Island Station », Annual report of the Commissioner-General of Immigration to the Secretary of Commerce and Labor for the fiscal year ended 1903

En essayant de répondre à ces questions, la prochaine séance du séminaire Telemmig (23 janvier, 10h,  salle Temime) ouvrira le champs d’une réflexion autour du concept de translation des hommes et des biens, entendu comme l’action de faire passer un objet d’un lieu à un autre.

Centrée sur la matérialité des biens, la séance a pour objectif de réfléchir aux enjeux multiples liés à la mobilité des objets (conservation, contrôle et préservation des objets, valeur commerciale et économique, valeur symbolique et affective, nécessité) et à la notion de bagages dans le temps long.

Eleonora Canepari (AMU-Telemme) : Les objets dans l’histoire

Alexandra Galitzine-Loumpet (Paris I-CESSMA-Migrobjets)  : Cultures matérielles de la migration/de l’exil : usages sociaux et affects

Céline Regnard (AMU-Telemme-IUF) : Les bagages des migrants à Marseille et New-York

 

 

 

Telemmig : une année de transit

Le séminaire de rentrée du groupe Migrations de Telemme (Telemmig) se déroulera le lundi 26 septembre à 10h en salle Temime (101) de la MMSH.

Cette séance portera sur « Autour de la notion de transit. Bilan d’une réflexion collective et perspectives de travail « . Centrée autour de la notion de transit, cette première séance du séminaire Telemmig dresse un bilan de la réflexion menée par plusieurs chercheurs du groupe dans le cadre des rencontres interdisciplinaires « Mobilité, citadinité, espaces » (IMéRA, 2015/2016). Ce bilan sera l’occasion pour une définition collective des objectifs de travail du séminaire Telemmig pour l’année à venir, qui aura pour objet le transit dans ses multiples dimensions.

Territoires de l’attente, territoires du transit

Fritz Freudenheim, Von der alten Heimat zu der neuen Heimat! (De l’ancienne patrie à la nouvelle patrie!) Musée juif de Berlin
Fritz Freudenheim, Von der alten Heimat zu der neuen Heimat! (De l’ancienne patrie à la nouvelle patrie!) Musée juif de Berlin

Dans le cadre de son séminaire le groupe migrations reçoit le 20 juin 2016, Laurent Vidal  professeur d’histoire à l’Université de La Rochelle et chercheur au   Centre de Recherches en Histoire Internationale et Atlantique (CRHIA).

Les phénomènes de mobilité et de déplacement s’affirment comme des caractéristiques majeures de nos sociétés contemporaines. Pour autant, loin d’être fluides, homogènes ou linéaires, ces déplacements sont ponctués de temps, plus ou moins longs, d’attente. Ce séminaire aura pour objet l’étude de ces territoires de l’attente et de la multiplicité de formes qu’ils revêtent. Il sera l’occasion de présenter les principaux résultats de l’ANR TERRIAT (« Sociétés, mobilités, déplacements : les territoires de l’attente dans les Amériques ») et de les mettre en perspective avec la notion de transit qui interroge elle aussi ces phases apparemment creuses mais pourtant essentielles des parcours migratoires.

Quand les journalismes s’invitent dans l’enquête. Étudier les migrations dans les Balkans aujourd’hui.

25191246Le lundi 23 mai 2016 à 10h en salle 101 de la MMSH , nouveau séminaire  sur l’approche méthodologique. Lucie Bacon (Migrinter TELEMMe) ,Morgane Dujmovic (AMU-Telemme) et Laurence Pillant (AMU-Telemme) proposeront leurs réflexions autour du thème « Quand les journalismes s’invitent dans l’enquête. Étudier les migrations dans les Balkans aujourd’hui »

Les thématiques migratoires connaissent une médiatisation accrue en Europe, en particulier avec ce qui est communément appelé la “crise des migrants” au cours de l’été 2015. La route dite “des Balkans”, devenue l’une des principales voies d’accès des migrants à l’Union européenne, est placée au coeur de l’attention médiatique, comme le sont régulièrement le détroit de Gibraltar, Ceuta et Melilla, ou encore Lampedusa. Ces lieux emblématiques du contrôle migratoire connaissent périodiquement la venue de nombreux journalistes.
En tant que chercheuses, comment cette situation de coprésence sur le terrain questionne-t-elle notre rapport à ces acteurs ? Jusqu’où collaborer avant, pendant et après le terrain ? Plus généralement dans l’enquête, comment se positionner face aux sources d’information et aux méthodes journalistiques ?

A partir de trois terrains d’enquête menés dans les Balkans (Croatie, Grèce, Serbie-Macédoine) à des périodes différentes, nous nous interrogeons sur les impacts de cette médiatisation sur nos objets d’études comme sur nos méthodes d’enquête. À différents stades de nos recherches, cette médiatisation nous amène à repenser nos modes de production et de restitution des données, et plus généralement notre positionnement de chercheuses.

Retracer les pratiques de protection sociale à travers des espaces multiples : démarche et défis de l’ethnographie multi-située

Le prochain séminaire du groupe Migrations de l’UMR Telemme se déroulera le lundi 18 avril à 10h en salle Temime à la MMSH. Dans le cadre de ce séminaire consacré cette année aux aspects méthodologiques Polina Palash, présentera une communication intitulée « Retracer les pratiques de protection sociale à travers des espaces multiples : démarche et défis de l’ethnographie multi-située ». Polira Palash, doctorante en géographie sous la direction de Virginie Baby-Collin (AMU) et de Valentina Mazzacuto (Université de Maastricht),  prépare une thèse sur «  Migrations équatoriennes en Europe, élaborations transnationales de systèmes formels et informels de protection et de sécurité sociale ».

Voir le résumé de la présentation : Telemmig 18 Avril

Les marges en image. Dialogue autour de la vidéo et son usage en terrain sensible

Le prochain séminaire du groupe Telemmig, le 22 février 2016 de 10h à 12h (salle Temime, MMSH) donnera lieu à une nouvelle séance de réflexion méthodologique. Assaf Dahdah et Elisabetta Rosa, post-doctorants en géographie,  feront dialoguer deux expériences de terrain où l’usage de la caméra vidéo a été privilégié par les chercheurs. Que ce soit avec une famille Rom dans le quartier de la Belle-de-Mai à Marseille ou avec les commerçants bangladais de Sabra à Beyrouth, il est nécessaire de s’interroger sur le rôle de l’image dans la démarche de recherche en sciences sociales.

Migrations de retour: enjeux, perspectives et pratiques de recherche.

Le séminaire du groupe migrations de l’UMR Telemme du lundi 23 novembre (salle Temime) sera consacré aux Migrations de retour: enjeux perspectives et pratiques de recherche. 

Francesca Capece, doctorante à l’UMR Telemme dans le cadre d’une co-tutelle entre l’Université d’Aix-Marseille et l’Université de la Tuscia (Viterbe, Italie), montrera dans sa présentation comment  le regard par le retour permet de saisir différemment certains aspects de l’expérience migratoire. Elle soulignera notamment que la question de la définition n’est pas sans poser de problèmes et apparaît étroitement liée à la perspective adoptée et des outils mobilisés par les  chercheurs. 

La présentation de Francesca Capece sera discutée par Virginie Baby-Collin, professeur en géographie à l’Université de Aix-Marseille.

Le travail des enfants italiens dans les verreries au XIXe siècle et à la Belle Epoque: contrôles et transgressions

Verriers italiens LyonDans le cadre du séminaire du groupe Telemmig, animé  le lundi 1er juin  (9h30-salle Temime, MMSH) par Xavier Daumalin,  Stéphane Kronenberger, post-doctorant en histoire contemporaine (A*Midex à Aix Marseille Université Projet SynTerCaIM),  présentera une communication sur

Le travail des enfants italiens dans les verreries au XIXe siècle et à la Belle Epoque: contrôles et transgressions  Continuer la lecture de Le travail des enfants italiens dans les verreries au XIXe siècle et à la Belle Epoque: contrôles et transgressions

Petite guerre et pensée large. Mobilités armées et élaboration européenne d’une pensée de la guerre irrégulière dans l’Italie du Grand Brigandage (1860-1865).

BB-A-ChevalSéminaire du 19 janvier 10h (salle 101 MMSH).

Pierre-Yves Manchon (Telemme-AMU) : Petite guerre et pensée large. Mobilités armées et élaboration européenne d’une pensée de la guerre irrégulière dans l’Italie du Grand Brigandage (1860-1865).

Plus connu sous le nom pourtant énigmatique de « Grand Brigandage », le conflit intestin que connurent les campagnes de l’Italie méridionale au lendemain de l’unification politique du pays a plus souvent été étudié pour ses causes macrosociologiques ou politiques, que pour ses formes : celle d’une guerre irrégulière, fruit d’un projet légitimiste de guérilla rurale combattue par des forces libérales et unitaires, qui surent progressivement concevoir l’outil répressif pluriel le plus à même de mener une contre-guérilla finalement victorieuse. Or, dans l’élaboration du projet de guérilla légitimiste de 1860-1861 comme dans la construction difficile d’une pensée italienne du contre-brigandage, on constate combien fut importante la connaissance que les différents acteurs avaient tant des précédents historiques et des expériences contemporaines – en Italie et de part et d’autre de la Méditerranée – que des théories de la guerre irrégulière muries depuis près d’un demi-siècle sur le terreau des expériences révolutionnaires et napoléoniennes. Le cas de la Guerre du Brigandage nous invite ainsi à considérer à partir du cas italien l’importance de la transmission dans le temps et de la circulation dans l’espace européen d’expériences et de modèles en matière de guerre irrégulière, dont les ouvrages imprimés, bien sûr, mais également les exilés politiques, volontaires armés et mercenaires furent les principaux vecteurs.

Contraintes et contrôles. Régimes d’habiter migrants, de l’invisibilité urbaine à la visibilité ethnique. Géographies multisituées des migrants populaires boliviens (Argentine, Etats-Unis, Espagne).

Le prochain séminaire du groupe migrations de l’UMR Telemme se tiendra le lundi 17 novembre de 9h30 à 12h en salle Temime (101) de la MMSH.
Virginie Baby-Collin présentera un volet des travaux de son Habilitation à diriger des recherches  : Contraintes et contrôles. Régimes d’habiter migrants, de l’invisibilité urbaine à la visibilité ethnique. Géographies multisituées des migrants populaires boliviens (Argentine, Etats-Unis, Espagne).
La séance sera discutée par Anna Perraudin

Habitat des migrants en transit à Marseille au XXe siècle

marseille - copie2 juin 2014  10h-12h, salle Emile Temime, MMSH Aix-en-Provence

Le séminaire sera l’occasion pour Céline Regnard (AMU-CNRS Telemme) de  présenter les premiers aspects d’une recherche sur l’habitat des migrants en transit à Marseille au XIXe siècle.

À juste titre, Marseille a souvent été étudiée comme une ville d’immigration. Cette approche a pourtant occulté une autre réalité : le grand port européen est également, à partir de la seconde moitié du XIXe siècle un point de passage avant la traversée de l’Atlantique. Ce transit marque la ville de son empreinte : d’un point de vue économique le commerce et l’hôtellerie profitent de la florissante croissance du transport maritime ; d’un point de vue social et culturel, la présence d’une population étrangère mobile renforce les appréhensions liées au cosmopolitisme et désarçonne les pratiques du maintien de l’ordre.

Discutante :

Claire Lévy-Vroelant

Professeur de sociologie, Université de Paris VIII Saint-Denis /Centre de recherche sur l’habitat LAVUE UMR CNRS 7218

Auteur de Une chambre en ville. Hôtels meublés et garnis à Paris, 1860-1990, avec Alain Faure, Paris Grâne, Créaphis, mai 2007 et Hôtels meublés de Paris. Enquêtes sur une mémoire de l’immigration, avec Céline Barrère, Paris Grâne, Créaphis, 2012

Mémoires des migrations et usages du numérique

numeriqueLe groupe de recherche « Migrations, circulations et territoires en Méditerranée XIXe-XXIe siècle » est associé au projet de « L’atelier numérique de l’histoire et des mémoires des migrations en Méditerranée » soutenu par le GIS IPAPIC, dans  le cadre de l’appel à projets de recherches 2013 Pratiques interculturelles dans les institutions patrimoniales du Ministère de la Culture. ce projet offre l’occasion d’approfondir nos connaissances sur les usages et les pratiques numériques. Il s’agit, à travers le champ des études migratoires, de questionner les enjeux épistémologiques et sociaux liés à la généralisation du recours au numérique. Ce premier séminaire se propose de revenir sur les usages du numérique dans les projets de recherche liés aux mémoires migrantes à l’échelle de la MMSH.

Le 7 avril 2014, 14h-17h, Salle Paul-Albert Février,  MMSH – Aix-en-Provence

Maryline Crivello, UMR TELEMME, CNRS-AMU : Introduction

 les mémoires des migrations

Stéphane Mourlane, UMR TELEMME, CNRS-AMU: Les mémoires de l’immigration, objet d’histoire

Le numérique et le champ des migrations

Sophie Gebeil, UMR TELEMME, CNRS-AMU : L’internet et le renouvellement des études migratoires

Véronique Ginouvès, Phonothèque de la MMSH, CNRS-AMU : Histoires de migrants : le fonds sonore de la phonothèque de la MMSH

Projets audiovisuels et numériques

Jacques Sapiéga, SATIS, CNRS-AMU : « Je me souviens… de la Méditerranée » (MP13, SATIS, TELEMME, CNRS-AMU)

Marie-Christine Hélias, INA-Méditerranée (Sous réserve): « Med-Mem, Mémoires méditerranéennes »  (INA –Euromed-Heritage IV), la question des migrations

Habiter chez l’autre. Négocier sa place, interroger l’espace. Les travailleurs migrants dans les quartiers pauvres de Beyrouth

17 mars 2014, 9h30, Salle E. Temime, MMSH

Dans le cadre du séminaire du cycle de séminaires en relation avec l’ATRI  « Mobil Hom(m)es. Habiter la mobilité en Méditerranée. Formes, techniques, usages, normes, conflits, vulnérabilités », Assaf Dahdah, doctorant en géographie sous la direction de Virginie Baby-Collin (AMU-CNRS, TELEMME) et Michael F. Davie (Université François-Rabelais-UMR Espaces, Nature, Culture) présentera son travail de thèse.

Discutant : Kamel Doraï (CNRS laboratoire Migrinter, Poitiers)

Séminaires MIMED février-avril 2014

MIMEDCoorganisé par quatre laboratoires de la MMSH, l’IDEMEC, l’IREMAM, le LAMES et TELEMME, le programme MIMED, mené en 2009-2013 par des anthropologues, géographes, historiens et sociologues, a développé des recherches pluridisciplinaires sur les migrations dans les Méditerranées. Le séminaire MIMED prolonge actuellement cette expérience de recherche pluridisciplinaire et inter-laboratoire en ouvrant chaque mois le regard sur l’actualité de la recherche sur les migrations au-delà de la Méditerranée, afin de développer des perspectives croisées.

7 février 2014 (10h-12h. Salle 102) , Marc Bernardot (Université du Havre, CIRTAI): « Souveraineté et politiques migratoires: nouveaux enjeux, nouveaux acteurs »

17 mars 2014 (14h-16h. Salle 101), Laurent Dornel (Université de Pau, ITEM) : « Migrations transatlantiques et transferts culturels. L’exemple de l’émigration d’élites du sud-ouest aquitain vers l’Argentine (années 1840-1910) »

18 avril 2014 (10h – 12h. Salle 7) , Stéphanie Pouessel (Chercheure associée à l’Institut de recherche sur le Maghreb contemporain (IRMC), Tunis) : « Mobilités et nouvelles appréhensions de l’altérité en Tunisie ».