Archives par mot-clé : Italie

Le travail des enfants italiens dans les verreries au XIXe siècle et à la Belle Epoque: contrôles et transgressions

Verriers italiens LyonDans le cadre du séminaire du groupe Telemmig, animé  le lundi 1er juin  (9h30-salle Temime, MMSH) par Xavier Daumalin,  Stéphane Kronenberger, post-doctorant en histoire contemporaine (A*Midex à Aix Marseille Université Projet SynTerCaIM),  présentera une communication sur

Le travail des enfants italiens dans les verreries au XIXe siècle et à la Belle Epoque: contrôles et transgressions  Continuer la lecture de Le travail des enfants italiens dans les verreries au XIXe siècle et à la Belle Epoque: contrôles et transgressions

Empreintes italiennes. Marseille et sa région.

Résultat d’une collaboration avec les Archives départementales des Bouches-du-Rhône, ce livre de Stéphane Mourlane et Céline Regnard évoque l’histoire de l’immigration italienne dans la région marseillaise.empreintes

Le cosmopolitisme marseillais évoque aujourd’hui une population bigarrée évoluant autour du port colonial, mais aussi l’histoire récente de la région, où les migrants sont largement issus d’Afrique du Nord. C’est oublier que, pendant longtemps, ce sont nos voisins transalpins qui ont occupé le devant du tableau jusqu’à représenter près du quart de la population marseillaise au début du XXe siècle.
Marseille et sa région, sont, avant tout, des terres où les Italiens ont laissé leurs empreintes. C’est leur histoire des années 1840 aux années 1940 que ce livre vous fera découvrir. En laissant une large place aux sources et témoignages,  Stéphane Mourlane et Céline Regnard tentent d’en écrire d’autres facettes, en réinterrogeant le processus d’intégration.

Pour commander cet ouvrage : éditions Lieux Dits

Le musée national de l’émigration italienne : enjeux mémoriels

Dans le cadre du séminaire d’histoire contemporaine de l’UMR Telemme « Enjeux de mémoire en Italie », jeudi 10 octobre à 14 h (salle Paul-Albert Février, MMSH), Stéphane Mourlane présente une communication sur « Le musée national de l’émigration italienne : enjeux mémoriels ».

Également au programme, la communication de Pierre-Yves Manchon :

« (Dé)mobiliser. Les politiques mémorielles italiennes, du lendemain de la Grande Guerre au fascisme (1915-1945) »

Mémoires de guerre civile Espagne/Italie

En partenariat avec le groupe « Imaginaires nationaux et identités territoriales : du local au transnational » de l’UMR Telemme et en collaboration avec le Centre Aixois d’Etudes Romanes, le groupe  “Migrations, circulations et territoires en Méditerranée” propose le 14 février 2013 (salle Paul-Albert Février de la MMSH) une journée sur le thème « Mémoires de guerre civile Espagne/Italie ». La journée articulera une table ronde entre chercheurs et réalisateurs avec la projection de deux documentaires récents recueillant des témoignages sur des parcours familiaux liés à la Seconde Guerre mondiale en Italie, et à la Guerre Civile en Espagne. Ces deux films interrogent les notions de frontière et d’exil au prisme de la mémoire historique, et mettent en scène la délicate construction du récit familial lorsqu’il touche à la question de l’engagement des ascendants.

Programme
10h-12h Le récit identitaire à l’épreuve de la frontière

Présentation : Eve Fourmont Giustiniani Études hispaniques, AMU, TELEMME et Estelle Ceccarini Études italiennes, AMU, CAER

Projection du film « Et l’on se retrouve de l’autre côté », de Nicola Farina (Airelles Production, France, 2012, 55 min.)

14h-16h30 : La mémoire familiale face à l’exil

Projection du film « Aurore, de Christian Caroz (Airelles Production, France, 2006, 1h20)

Table ronde

Nicola Farina réalisateur
Christian Caroz réalisateur
Sophie Baby Histoire contemporaine, Université de Bourgogne-IRICE
Stéphane Mourlane Histoire contemporaine AMU-TELEMME