Archives par mot-clé : Marseille

Lieux de passage et appartenances religieuses

Le séminaire Telemmig du 20 mars 2017 (10h-12h30) à l’IMERA (2 place Le Verrier 13004 Marseille)  porte sur Lieux de passage et appartenances religieuses

Procession à la mission catholique italienne de Paris, 1962 (CIEMI)

Les migrations seront analysées à travers les dynamiques d’appartenances cultuelles, en considérant les ressorts individuels et collectifs de l’engagement, les ancrages dans les espaces traversés, investis ou impartis, ainsi que les socialisations et sociabilités générées. Si l’appartenance religieuse a pu motiver le départ, elle peut aussi être réactivée dans l’expérience migratoire, voire mise à l’épreuve des pratiques quotidennes dans les sociétés de transit et d’accueil.  Ce séminaire entend croiser les époques et les contextes, en portant l’attention sur la formalisation de l’expérience, l’inscription dans les lieux et les formes de passage que peuvent impliquer les appartenances religieuses mobilisées.

Stéphane Mourlane (AMU-CNRS-UMR 7303 TELEMMe) : Introduction

Jérémie Foa (AMU-CNRS-UMR 7303 TELEMMe) : Passages obligés – les lieux de fuite pendant les massacres du temps des guerres de Religion

Myriam Laakili (AMU-CBRS-UMR 7305 Lames) : Lieux de pratiques cultuelles et modes de socialisation des convertis à Marseille, quelles dynamiques d’appartenances

Discutant : Thomas Glesener (AMU-CNRS-UMR 7303 TELEMMe)

Habitat des migrants en transit à Marseille au XXe siècle

marseille - copie2 juin 2014  10h-12h, salle Emile Temime, MMSH Aix-en-Provence

Le séminaire sera l’occasion pour Céline Regnard (AMU-CNRS Telemme) de  présenter les premiers aspects d’une recherche sur l’habitat des migrants en transit à Marseille au XIXe siècle.

À juste titre, Marseille a souvent été étudiée comme une ville d’immigration. Cette approche a pourtant occulté une autre réalité : le grand port européen est également, à partir de la seconde moitié du XIXe siècle un point de passage avant la traversée de l’Atlantique. Ce transit marque la ville de son empreinte : d’un point de vue économique le commerce et l’hôtellerie profitent de la florissante croissance du transport maritime ; d’un point de vue social et culturel, la présence d’une population étrangère mobile renforce les appréhensions liées au cosmopolitisme et désarçonne les pratiques du maintien de l’ordre.

Discutante :

Claire Lévy-Vroelant

Professeur de sociologie, Université de Paris VIII Saint-Denis /Centre de recherche sur l’habitat LAVUE UMR CNRS 7218

Auteur de Une chambre en ville. Hôtels meublés et garnis à Paris, 1860-1990, avec Alain Faure, Paris Grâne, Créaphis, mai 2007 et Hôtels meublés de Paris. Enquêtes sur une mémoire de l’immigration, avec Céline Barrère, Paris Grâne, Créaphis, 2012

Empreintes italiennes. Marseille et sa région.

Résultat d’une collaboration avec les Archives départementales des Bouches-du-Rhône, ce livre de Stéphane Mourlane et Céline Regnard évoque l’histoire de l’immigration italienne dans la région marseillaise.empreintes

Le cosmopolitisme marseillais évoque aujourd’hui une population bigarrée évoluant autour du port colonial, mais aussi l’histoire récente de la région, où les migrants sont largement issus d’Afrique du Nord. C’est oublier que, pendant longtemps, ce sont nos voisins transalpins qui ont occupé le devant du tableau jusqu’à représenter près du quart de la population marseillaise au début du XXe siècle.
Marseille et sa région, sont, avant tout, des terres où les Italiens ont laissé leurs empreintes. C’est leur histoire des années 1840 aux années 1940 que ce livre vous fera découvrir. En laissant une large place aux sources et témoignages,  Stéphane Mourlane et Céline Regnard tentent d’en écrire d’autres facettes, en réinterrogeant le processus d’intégration.

Pour commander cet ouvrage : éditions Lieux Dits

Séminaire « Événements médiatiques et migrations »

Dans le cadre de son cycle annuel de séminaires consacré aux rapports entre médias et migrations, le groupe « Migrations, circulations et territoires en Méditerranée » de l’UMR Telemme propose le 12 février 2013 de 14h à 17h (salle Émile Temime/MMSH) une séance sur le thème « Événements médiatiques et migrations ».

La question de l’immigration est rythmée par des moments d’intensité que les médias font résonner de manière parfois démesurée. Cette constante repérable déjà, sous d’autres formes dans la seconde moitié du XIXe siècle, invite à réfléchir sur la relation entre « immigration » et « événement ». Conflit diplomatique, posture politique, Fait divers, mouvement social, production culturelle, rencontre sportive : les domaines d’où peut jaillir l’événement sont nombreux. Au travers du cas emblématique les ratonnades de 1973 à Marseille, il s’agit de réfléchir à la manière dont s’élabore la construction médiatique du « problème de l’immigration ».

Programme :

Rachida Brahim (LAMES-MMSH/EHESS) : Marseille, les crimes racistes de 1973 : l’enjeu des événements

Discussion : Yvan Gastaut (URMIS-Université de Nice)

 

Présentation d’ouvrage :

Stéphane Mourlane, Céline Regnard (dir.), Les batailles de Marseille. Immigration, violences et conflits (XIXe-XXIe siècles), Presses universitaires de Provence, 2013.

L’immigration à Marseille en images : questions à Jacques Windenberger

10 février 2012  

Matinée :  9 h – 12 h 30 : Question de regards, photographe et historiens

9 h : Présentation de la journée Stéphane Mourlane (Telemme, École Française de Rome), Céline Regnard (Telemme)

9 h 15 : Ilsen About (IDEMEC-MMSH)

 Photographier l’immigration ou la révélation d’un fait social, des années 1930 aux années 1980,

9 h 45 : Jean-Marie Guillon (Telemme)

Présentation de l’œuvre de Jacques Windenberger

10 h 30 : Jacques Windenberger

Présentation de photographies : le bidonville de la Lorette à Marseille

11 h : Table-ronde animée par Stéphane Mourlane et Céline Regnard

Avec : Jacques Windenberger, Pierre Ciot (photographe), Samia Chabani (Ancrages), Jacqueline Ursch (Directrice des Archives départementales des Bouches-du-Rhône)

Après-midi : 14 h – 16 h : D’autres regards photographiques sur l’immigration

Présidence : Xavier Daumalin (Telemme)

Anne-Marie Granet-Abisset (LARHRA, Université Pierre-Mendès-France Grenoble)

Photographes et vidéastes : l’immigration mise en scène au musée

Laurence Américi (Telemme)

Le fonds du studio photographique Keussayan : portraits de Marseille cosmopolite

Céline Regnard (Telemme)

Regards de l’Autre, regards sur l’Autre. Photographies d’ouvriers chinois pendant la Première Guerre mondiale