Discipliner l’espace, traverser la frontière Migration, imaginaire et appartenance entre la Grèce et l’Albanie au début du XXIe siècle

Pierre Sintès organise dans le cadre du LabexMed, ATRI 5 (Telemme-Idemec)  “La production des frontières” une table ronde le jeudi 22 novembre 2013 (14h-17h) à la MMSH (salle 1)sur le thème “Discipliner l’espace, traverser la frontière Migration, imaginaire et appartenance entre la Grèce et l’Albanie au début du XXIe siècle”.

Depuis sa réouverture au début des années 1990, la frontière entre la Grèce et l’Albanie est devenue à la fois un lieu de passage massivement fréquenté et un lieu de tension géopolitique. La migration massive de travailleurs albanais vers la Grèce, la pénétration économique grecque en Albanie et la réactivation d’un différend frontalier, partiellement gelé pendant la Guerre froide, en font aujourd’hui un espace bon à penser pour étudier certaines des dynamiques qui affectent les frontières dans le monde contemporain.

Dans le cadre du projet « La production des frontières » soutenu par LabexMed (ATRI 5), cette table ronde a pour objectif de mettre en miroir trois constructions mémorielles qui tentent de mettre de l’ordre dans les représentations de l’espace et des appartenances induites par les nouvelles dynamiques frontalières. Elle montrera l’intrication des multiples dimensions de la frontière, en accordant une place privilégiée à l’imaginaire et aux émotions.

Pierre Sintès, MMSH-TELEMME, Université d’Aix-Marseille.

Repenser un espace disputé après l’ouverture de la frontière

Eckehard Pistrick, Martin-Luther-Universität Halle-Wittenberg, Université Paris-Ouest La Défense.

Sur le pont musical : discours transfrontaliers sur les racines et la diaspora en Épire

Gilles de Rapper, CNRS, IDEMEC.

Délimiter par le mythe : la frontière à l’épreuve de la recherche des origines


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.