Turbulences migratoires en Méditerranée : mobilité, motilité et circulation en contexte de crises

Lundi 18 novembre 2013 – Salle 101 – MMSH Aix-en-Provence

Journée d’études dans le cadre de l’ATRI 1 du Labex : “Systèmes productifs, circulations, interdépendances” organisée par Telemme et le LEST (V. Baby-Collin, B. Mesini, M. El Miri)

Dans un contexte d’interdépendance des crises économiques, financières, sociales et politiques, ce séminaire pluridisciplinaire questionne la reconfiguration actuelle des mouvements migratoires et leurs impacts en Méditerranée. Les participants exploreront la réactivation des mobilités extra et intra-européennes, l’inflexion et la recomposition des flux, les effets de concurrence dans les secteurs et bassins d’emploi, la montée du chômage, du racisme et de la xénophobie, les situations d’attente précarisée, la baisse des transferts, ainsi que les retours dans les pays d’origine.

9h30 – 12h – Discussion Annie Lamanthe (LEST-AMU)

Anna Perraudin (Labexmed, Telemme-Lames), « L’Espagne en crises : mobilités et recomposition des projets migratoires.Perspectives de recherches à partir du cas des migrants équatorien »

Emmanuelle Hellio (URMIS), « Futur simple et futur compliqué : Les travailleurs étrangers en transit dans la roue saisonnière espagnole »

Virginie Baby Collin (AMU, Telemme), « Attendre, rentrer, repartir ? Stratégies migrantes et redéploiements des champs migratoires, l’exemple des Boliviens dans la crise sud-européenne »

14h-16h30 – Discussion Stéphane Mourlane (TELEMME-AMU)

Dimitris Parsanoglou (Université Panteion des sciences sociales et politiques, Athènes), « This is not Europe ! » Routes migratoires dans et à travers un pays en pleine crise (Grèce) »

Mustapha El-Miri (LEST-AMU), « Les français de l’étranger : des émigrés difficile à nommer »


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.