Contrôler le mouvement. Les polices des circulations et des transports XVIIIe-XXe siècles

AD13_5 Fi 474. Marseille. Démolition du quartier de la Bourse pour sa rénovation, 4 mars 1913.
AD13_5 Fi 474. Marseille. Démolition du quartier de la Bourse pour sa rénovation, 4 mars 1913. 

Vendredi 20 mars  MMSH Salle Paul-Albert Février Aix-en-Provence.

En étudiant les acteurs, les lieux et l’organisation des polices en charge du contrôle des circulations matérielles et humaines à diverses échelles et dans divers espaces du XVIIIe au XXe siècle, il s’agit dans cette journée d’appréhender la notion de plural policing .

Le plural policing désigne la multiplicité des corps, publics ou privés, qui interviennent dans un même espace, local ou national, pour assurer la sécurité et le maintien de l’ordre. Les relations entre ces diverses instances régulatrices ainsi que la perception des populations concernées et la production de pratiques et de représentations différentes d’un même espace sont au cœur des enjeux soulevés par cette notion.

Journée d’études organisée dans le cadre de l’ANR SYSPO.

9 h 30 Brigitte Marin : ouverture de la journée

Céline Regnard : introduction

10 h -12 h : Pratiques et enjeux de la police des transports

Modération : Aurélien Lignereux (histoire, IEP Grenoble, LARHRA)

  •  Anne Conchon (histoire, Université Paris I-Panthéon-Sorbonne- IDHES) : La police des transports en France au XVIIIe siècle : normes, pratiques et acteurs
  •  René Lévy (sociologie, directeur de recherche au CNRS, CESDIP) : La place des circulations dans les débats concernant l’étatisation de la police en Seine-et-Oise

13 h 30 – 17 h : Ports, gares, routes : des espaces sous contrôle

Modération : Arnaud Houte (Histoire, Paris-Sorbonne, CRH19)

  •  Céline Regnard (Histoire, AMU-Telemme) et Laurence Montel (histoire, Université de Caen, CRHQ) : Police des ports. Histoire comparée Marseille / Le Havre / Cherbourg / New-York
  •  Stéphanie Sauget (histoire, Université François Rabelais, Tours, CETHIS) : Surveiller les gares au XIXe siècle : un enjeu classique de police ?
  •  Fabrice Hamelin (sciences politiques Université Paris Est Créteil – membre du LIPHA) : Les polices de la route aux Etats-Unis : quelles histoires pour quels modèles ?

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.