L’émergence de la figure de « l’immigré » dans la presse au XIXe siècle

Cycle de séminaires 2012-2013, « Médias et migrations » 

Séminaire 1 : « L’émergence de la figure de « l’immigré » dans la presse au XIXe siècle »

Coordonné par Céline Regnard

Mardi 23 octobre, 10h-12h  Salle Emile Temime, MMSH d’Aix-en-Provence

Avec Solange de Fréminville (UMR Telemme-MMSH)

Discutant : Marc Bordigoni (UMR Idemec-MMSH)

Au cours des premières décennies de la Troisième République, naît dans la presse la figurede « l’étranger » (plutôt que celle de l’immigré) : « l’espion allemand », « l’Italien au couteau », opposés au national. Cette représentation négative est connue des historiens. Pourtant, sa genèse dans la presse n’a pas fait l’objet d’une étude approfondie. Adoptant la démarche de la socio-histoire, nous nous interrogerons sur les conditions sociales de son émergence, puis sur les moments-clés où des journaux l’ont installée dans l’espace public au côté d’autres figures, telles que « le vagabond » ou « l’Apache ». Il semble que la criminalisation de « l’autre » soit le ressort essentiel de la mise en œuvre de ces stéréotypes dans la presse.

Solange de Fréminville est journaliste et chercheur associé à l’UMR Telemme. Elle est l’auteur d’une thèse sous la direction de Gérard Noiriel (EHESS) sur « La xénophobie dans le Midi viticole (1880-1914) » (2011).

Marci Bordigoni est ingénieur de recherche (CNRS) à l’UMR Idemec. Ses travaux portent sur les Tziganes et les gens du voyage. Il est notamment l’auteur de Les Gitans, Paris, Le cavalier bleu, collection « Les idées reçues », 2010.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.